Catégorie : J3 – Les mains dans le cambouis Page 2 of 5

JOUR 3 – LISAA STRASBOURG – CIRCULEZ Y’A TOUT A VOIR

Aujourd’hui j’ai mis 30 minutes rien que pour atteindre ma salle de travail. Entre les cartons en travers de l’escalier, les bouts de verre par terre à l’étage et les écorces d’arbres dans le couloir, il va bientôt falloir que je crée un google maps spécial LISAA pour trouver l’itinéraire le plus rapide entre le rez de chaussée et le deuxième étage. 

Bizarrement, les profs, eux, se téléportent sans aucun problème d’une salle à l’autre ce qui m’amène à me demander si il n’y aurait pas un passage secret dans l’école.

Bref en attendant je ne peux plus aller dans mes toilettes fétiches tranquille (celles tout de suite à droite en rentrant) parce que certains ont eu une envie soudaine de les repeindre en noir pendant que d’autres ont décidé de condamner le seul couloir de l’étage pour faire pendre ce qui ressemble au pot-pourri de Noël de ma grand-mère Jacqueline. Je suis donc obligé de faire un détour en passant par deux salles annexes et en répétant avec la sincérité d’un gosse qui jure ne pas avoir mangé de chocolat alors qu’il en a plus autour de la bouche que dans son ventre que « je suis vraiment désolé de vous déranger » et que « oui oui vous allez gagner c’est magnifique » Vous l’aurez donc compris avec tout ça aujourd’hui je suis un peu chafouin.

ZOOM SUR LES JOURNALISTES RADIO  ( – LES GEEKS)

Oui les geeks, vous avez bien entendu, parce que même si les journalistes radios et les journalistes réseaux sociaux sont dans le même bateau, la salle 5 est porte fermée depuis le début de la semaine et les journalistes radios sont portés disparus. 

Du coup écoutant mon coeur héroïque, je suis allée voir si il ne seraient pas mort à la suite d’un raid WOW qui aurait mal tourné et qui aurait mit plus de 48h à se terminer. Après tout, fixer son écran sans boire ni manger ni aller se soulager pendant deux jours, je vous laisse imaginer l‘horreur si c’est vraiment ce qu’il s’est passé.

Bon, bonne nouvelle ils sont en vie et vu ce qu’ils ont fait en deux jours je comprend pourquoi on ne les a pas trop vu. Ces 12 touche-à-tout ont déjà fait 2 reportages comportant plusieurs interviews sur les élèves de LISAA, plusieurs directs live, des podcasts, des musiques enfin bref ils se sont vraiment transformés en mini radio. En même temps avec Lucas KARST et Luc LEROY d’ODC Live en intervenants, ils ont intérêt à carburer.

Podcasts et lives:  https://soundcloud.com/odc-live/lisaa-live-rouge-pieton-181119

https://soundcloud.com/odc-live/lisaa-live-report-j2-19119

ODC LIVE 

Je sais, je sais LISAA Strasbourg à la grande classe. On a réussi à se dégoter un super partenariat avec ODC Live. Alors la je vous vois venir « Euh ouais euh mais Marine c’est quoi ODC Live? » Déjà tu te calmes et ensuite j’y viens c’était prévu.

Lucas KARST et Luc LEROY

ODC Live c’est LA webradio électro strasbourgeoise 100% indépendante. Avec un studio fixe au Graffalgar de 8h à 21h, des émissions hebdomadaires mais aussi un tas de créneaux ouverts à n’importe quel DJ voulant se produire ne serait-ce qu’une heure (faut juste que t’envoi une démo la radio). Tout le matériel est de qualité, mis à disposition et le petit plus: on peut suivre les sets en direct et de partout comme si on y était. 

En tout cas, leur équipe vit à 100 à l’heure: lives Facebook, conférences au Shadock, festival Contre-Temps, Longevity, Pelouses sonores, soirées au Mudd, au Fat ou encore à la Kultur, ils se sont développés à une vitesse hallucinante en seulement 3 ans. Aujourd’hui ils possèdent leur propre logiciel de programmation et de streaming en direct avec un seul objectif: mettre en avant des artistes locaux, puis nationaux et internationaux. (ouais je les vantent trop bien mais bon faut aussi que j’ai mon année).  Alors on clique les poulets !

A la scie… circulaire !

Seule dans mon coin

Le labo en phase d’expérimentation

Jour 3 #Aragang

J3-Intervention chirurgicale

Un Mercredi chirurgie !

Troisième jour de workshop, la pression se fait ressentir. Du mouvement dans
les couloirs, des vas et viens dans les salles rythment la journée.

Pour quelques groupes des shootings photos ou encore des animations.
Plus le temps de jouer, le temps passe et il ne faut plus douter ; il faut créer !

Filmer, photographier, découper, coller, dessiner ainsi se résume la journée pour la plupart des étudiants.

De plus en plus de maquettes et illustrations prennent vie. Entre miroirs, fils
et lumières fluorescentes nous ne savons plus où donner de la tête.
Cependant, le timing avant le rendu se resserre et quelques élèves commencent
à stresser. Les oraux eux aussi commencent à être écrits et préparés, il ne faut rien laisser au hasard ! L’école se transforme en une vraie fourmilière.
Les sous-sols et salles grouillent de groupes au travail.
Entre rires, disputes et pleures l’ambiance est électrique. 

Néanmoins, la bonne humeur règne toujours sur le pôle ; on ne se laisse
pas abattre !

En exclusivité pour vous ; des avants premières des thèmes et sujets abordés
par nos petits groupes favoris :

Groupe 1 : « Nous étudions la palpitation. Nous nous mettons dans la peau d’un collectif d’artistes pour encourager les personnes à vivre leurs émotions pleinement. Pour se faire, nous allons créer une boite faite de miroirs. À l’intérieur, nous y avons placé un noyau et du fil qui reproduisent des palpitations du cœur.
Notre vidéo sera faite à partir d’un oscillogramme. Enfin, nos illustrations représenteront les moments marquants de notre vidéo.
Tous nos projets seront liés par une fil conducteur. »

Groupe 9 : « Nous avons comme thème « le bagage émotionnel ».
Nous allons réaliser un reportage photographique sur les sans-abris et leurs quotidiens. Nous souhaitons comprendre le lien affectif que peut avoir un objet
sur une personne.
Ensuite, en illustration nous allons créer une série de trois images sur lesquelles trois signes seront apparents.
Le premier est le cœurs pour l’aspect émotionnel.
Le second est la main pour parler de l’aide et du partage.
Enfin nous avons choisi les yeux pour parler du regard que nous portons
sur les sans-abris et celui qu’ils nous portent. »

Groupe 10 : « Nous travaillons sur « l’arrêt cardiaque numérique ».
En 2038, un gros crash internet aura lieu et de nombreuses données de celui-ci seront supprimées.
Nous voulons travailler sur le parallèle « bug internet » /  « arrêt cardiaque ».

Groupe 11 : « Vivons-nous dans un monde sans empathie ?
C’est sur cette question que souhaitons axer notre travail.
Nous allons créer un marabout. Il sera celui qui amènera l’empathie aux personnes qui le demandent. Nous réaliserons pour cela des affiches, des cartes de visites pour le présenter. Notre marabout ne possèdera pas de visage afin que les personnes extérieures au projet puissent se l’approprier et lui donner un aspect anonyme.
Enfin nous réaliserons un GIF afin d’expliquer comment notre
marabout fonctionne. »

Après une journée haute en production ;                                                              Comment nos apprentis chirurgiens s’en sortiront demain ? 

J3 : Les mains dans le cambouis

Salut à tous, ici la Team58,

On entame le troisième jours du Workshop à LISAA Mode Paris, et pour le moment tout vas bien. On commence enfin à pouvoir admirer les premières conceptions. C’est vraiment super de pouvoir suivre les teams dans leurs avancements.

Les étudiants commencent à sérieusement s’activer car la deadline approche à grand pas. Mais l’ambiance à LISAA reste au top avec toujours autant de sourires affichés. De grands moments d’échanges et de partages, le  » coeur » y est.

Demain c’est le dernier jour avant la grande présentation. On est hyper pressé à l’idée de voir les projets aboutis, mais cela annonce malheureusement une fin proche de cette jolie semaine…

Une grosse pensée pour tous les participants, de la part de toute la team58

 

Jour 3 – Les mains dans le cambouis

Aujourd’hui malgré la fatigue, tout le monde est motivé pour un maximum de production en un minimum de temps. Déjà mercredi, au milieu du projets, les idées prennent forme visuellement.

C’est aussi le jour  des coups de gueules et embrouilles, parce qu’on aime plus le logo en bleu qu’en rouge ou autres futilités. Le tension fût papable dans certain groupe, mais les équipes ne perdent pas le nord : faire avancer le projet c’est le mot d’ordre pour cet après-midi.

Demain dernière ligne droite, bon courage à tous pour gérer le stress à l’arrivée des deadlines.

Jour 3 – Des news du Tasseau Club

Le plan de travail est ensevelit de chutes de papier, de croquis, de maquettes : le projet commence à prendre forme ! Tout le monde mets la main à la patte, et apporte sa pierre à l’édifice qui n’en est pas des moindres. Il reste encore du travail, mais nous avons tous confiance en notre projet, et l’excitation de le voir terminé motive les troupes.

 


 

 

Jour 3 – Equipe 10.11 – Les mains dans le cambouis – Workshop 2018 COEUR

Aujourd’hui, tout le monde a mit la main à la patte et a commencé la production. Des Masters aux premières années, la journée de réalisation a été riche en communication et en modifications de toute sorte… Le thème est affiné, et les détails aussi.

Journée de découverte pour certains, d’apprentissage pour d’autre, mais aussi de début de JPO qui nous a privé de 2 de nos membres ! Courage à eux sur le salon, on s’occupe de tout en attendant leur retour.



Page 2 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén