Catégorie : J3 – Les mains dans le cambouis Page 1 of 6

Les mains dans les journaux

Après avoir récupéré un maximum de journaux, l’atelier 15/15 se lance dans la fabrication de leur maquette et de leur dispositif immersif !

motivés de la tête aux pieds

J-2 avant les présentations.. Entre maquettes et mise en image des visuels, le groupe 3 concrétise son projet de façon physique. 

La liste des tâches restantes à faire se repartit entre les différentes sections et mini-team de travail. De gros débriefings pour assurer la cohérence des choix finaux de présentation, ainsi que de nouvelles idées de dernière minute rythme l’effervescence de cette 3ème journée.

En résumé, une avant-dernière journée pour tous peaufiner, et des nouveautés pour mieux vous faire mijoter 😉

Jour 3 : Le début de la faim

Chaque groupe a faim, faim des aliments qu’ils manipulent dans l’atelier de Food Design, mais également faim d’aboutir à quelque chose de concret avec leur groupe. Ils passent la 5ᵉ, au revoir le brainstorming, place à la finalisation. Ça moule, ça cuisine, ça découpe.

WORKSHOP ARAGO J3

Mais c’est la folie ici ? On s’active, on se pousse, on bidouille et on dessine, bref c’est le jour 3 du workshop. Les étudiants et imaginateurs de génie sont lancés, ça créé, ça boit du café, ça fronce les sourcils et ça exporte des documents à fond les ballons. Mais attention il ne faut pas se reposer sur ses lauriers !

Pour occuper les plus à l’aise et/ou intrépides des étudiants Willy Wonka, pour se faire pardonner de ses faux tickets d’or de la veille, a organisé un jeu de piste pour trouver un véritable ticket d’or ! Que ce soit par manque de temps ou de matière grise, personne ne l’a encore trouvé.

Entre deux illustrations et mise en page de texte les étudiants ont pu participer à un petit challenge Jelly Beans, étrangement ils n’ont pas été très fan des bonbons chaussettes sales …

On parle beaucoup de nos étudiants mais on ne vous les a pas encore présentés alors les voici ! Ils sont beaux hein ?

Aujourd’hui était la dernière journée où nos créatifs avaient le temps de respirer, demain ils vont se chauffer d’un tout autre bois…

In english, please !

But it’s crazy here? We’re busy, we’re pushing each other, we’re tinkering and drawing, in short it’s day 3 of the workshop. The students and genius designers are launched, it creates, it drinks coffee, it frowns and it exports documents at full speed. But be careful, we must not rest on our laurels!

To keep the more comfortable and/or intrepid students busy Willy Wonka, to make up for his fake golden tickets from the day before, has organized a scavenger hunt to find a real golden ticket! Whether it’s for lack of time or brainpower, no one has found it yet.
Between two illustrations and text layout, the students were able to participate in a little Jelly Beans challenge, strangely enough they were not very fond of the dirty sock candy…

We talk a lot about our students but we haven’t introduced them to you yet so here they are! Aren’t they beautiful?

Today was the last day where our creatives had time to breathe, tomorrow they will warm up with a completely different wood…

Let’s get down to business !

Jour 3

Ça y est, on est déjà à mi-chemin pour ce Workshop à LISAA Strasbourg. Les travaux avancent et les projets des retardataires prennent enfin vie. Le thème d’aujourd’hui c’est « Les mains dans le cambouis » et les étudiants l’ont bien compris, on peint, on découpe, on coud, on colle, on sculpte, on perce, on installe… On a pas peur de se sâlir !

Les travaux manuels, c’est aussi les galères d’approvisionnement et l’occasion de briller par la bonne organisation.

L’école s’active, les couloirs se remplissent et le volume sonore augmente. Le tout toujours dans la bonne humeur mais teinté par un esprit de compétition et une envie de gagner !

On se retrouve bientôt pour le résumé du jour 4.

https://vimeo.com/ecolelisaa/j3workshopstras2022

L’équipe de journalisme de LISAA Strasbourg

J3 – Les mains dans le cambouis

À mi-chemin !

Maintenant direction l’atelier ! Les étudiants commencent à réaliser leur concept pour le jury de vendredi. Marteaux, perceuses, tasseaux et bombes à peinture se répartissent dans tout l’ensemble des groupes de l’école. Toutes les machines de l’atelier sont désormais activées !

TRADUCTION

Halfway !

Now go to the workshop ! The students begin to build their concept for the jury on friday. Hammers, drills, piece of wood and spray cans are distributed through all the groups of the school. All machines in the workshop are now activated !

J3- Les mains dans le cambouis

Ces deux premiers jours de réflexion ont permis à nos groupes de peaufiner leur démarche. Ils commencent maintenant leurs réalisations.
Les expérimentations fusent ! Les crayons s’activent sur le papier et les tests de matière se multiplient. Chacun a sa spécialité et ses techniques préférées: du papier mâché, du collage, du carton, des feuilles colorées, de la peinture… Ces petites mains s’activent aussi bien dans les salles que dans les couloirs ou le studio photo. Le moindre recoin est réquisitionné pour travailler.
On observe ici un rythme agité et productif, car le rendu final approche !

Traduction

These first two days of thought enabled the groups to refine their approach. They are currently starting their projects.
Experiments burst out ! The pencils are busy on the paper and the material tests are multiplying. Everyone has their speciality and their favorite techniques: papier-mâché, collage, cardboard, colored sheets, paint … These little hands are active in the rooms as well as in the corridors or the photo studio. Every corner is requisitioned to work. We observe here a hectic and productive rhythm, because the final rendering is approaching !

Notre vidéo du jour !

Prise de recul et approfondissement

La nuit a porte conseil, le concept a pu évoluer autour d’un bon petit déjeuner chocolatiné.

il n’y a plus d’eau, ni de tuyaux, on parle d’un bar connecté, en téléchargeant l’application du bar, vous pourrez voter pour la prochaine chanson qui passera, ou encore répondre à des sondages…

Ps : Logo équipe fait !

J3 – Chemins de pensées des cartographes / Д3 – Пути мыслей картографов

Ce mercredi 17 février à 11h40, 2 élèves du groupe de cartographie, dirigé par madame Gaëlle Regeard professeure de couleur, ont présentés leur travail en direct aux Yakoutes. Cet échange nous a permis d’en apprendre sur l’avancée des projets de ce groupe. Jusqu’à présent les élèves en charge du thème de la cartographie ont réalisés une carte mentale collective composée des mots clé importants sur le sujet: Couche, Froid, Carte, Superposition, … Cette recherche leur a permis de réaliser divers essais en s’appropriant le thème du froid qui relit nos cultures. Ils ont utilisés différentes méthodes pour réaliser des cartes, allant de l’utilisation du fil peint sur une feuille pour simuler des chemins à un travail sur du calque froissé en passant par des superpositions de couches de papier coloré. Un des travaux portait sur l’utilisation d’une superposition de papier calque couplé à un jeu de lumière. Ce duo de techniques leur a permis de jouer avec un effet de profondeur dû aux multiples couches de papier formant un paysage se dessinant devant le spectateur. Toutes ces différentes idées et réalisations ont été appréciés par les Yakoutes.

В среду 17 февраля в 11:40, два студента группы Картографов холода во главе с профессором колористики г-жой Гаэль Регирд представили якутам свои работы в прямом эфире. Этот обмен позволил нам узнать о ходе реализации проектов этой группы. До сих пор студенты отвечающие за картографию составляли коллективную мысленную карту – майнд мэп, состоящую из важных ключевых слов по этой теме : «Слой», «Холод», «Карта», «Суперпозиция» и т. д. Это упражнение позволило им провести различные тесты под темой холода, связывающую наши культуры. Студенты использовали различные методы для создания карт : начиная от линии нарисованной на листе имитирующей путь, до работы над мятой калькой и наложения слоев цветной бумаги. Одна из работ заключалась в накладывании слоев кальки в сочетании с игрой света : техника позволяет играть с эффектом глубины благодаря множеству слоев бумаги вместе образующих пейзаж для зрителей. Все эти разные идеи и достижения якуты по достоинству оценили.

J3-Мода холода / les stylistes du froid

Студенты ателье «Стилизм» с Северин Де разделили процесс на создание вышивки, украшений и орнаментов, выкройки, компоновки тканей и составление журнала исследования. Их работа началась с эвристической схемы. Студенты проработали идеи и провели эксперименты с прямоугольниками и квадратами ткани. Провели эксперименты с краской, нитками, вышивкой. Студенты создали штампы, использовали переработанные материалы, такие как пузырчатая пленка, пластик … Пытаются воссоздать трещины во льду, его толщину, его “пушистость”, его прозрачность… Студенты вдохновляются традиционной одеждой и её цветами, собственной интерпретацией снега, своим индивидуальным стилем, а также новыми текстильными технологиями. Все это организовано вокруг темы : экстремальный холод. Основная цель – изготовить образцы, чтобы собрать все части и создать одежду-футляр, некую “обертку” и получить объем.  Северин Де стремится создать интерактивное ателье, работая поэтапно. В конце воркшопа в пятницу они создадут перформанс. В среду утром они с большим успехом представили якутам свои работы, представители сибирских учреждений проявили горячий интерес к этому проекту.

Во вторник, 16 февраля, все студенты LISAA смогли присутствовать на конференции о якутской моде, которую провела Петрова Светлана Николаевна. Якутская культура одежды была предназначена для защиты от холода с температурой от -50 до -60 ° C.

Конференция по эволюции якутских костюмов

Одежду 17–18 веков полностью шили из меха, она служила для демонстрации социального статуса. Богачи носили шкуры лисы, белки или горностая; а бедное население – коровьи и конские шкуры. Якуты используют все части животных, вплоть до органов, а также жемчуга и живописные узоров. Одежда якутов очень эстетична, помимо защиты от холода.

продолжение конференции об эволюции якутского костюма

J3 – Les stylistes du froid

Les élèves de l’atelier Stylisme avec Séverine Deux ce sont répartis le travail entre la production de broderies, bijoux et ornements, création de motifs, disposition des tissus et construction du carnet de recherche. Leur travail a commencé par un schéma heuristique. Les élèves ont produit des idées et des essais sur des rectangles et carrés de tissu. Il y a du travail avec la peinture, le fil, la broderie. Les élèves ont créé des tampons, utilisé des matériaux de récupération comme du papier bulle, des plastiques… Ils cherchent à recréer les craquelures de la glace, son épaisseur, son aspect duveteux, sa transparence… Les élèves s’inspirent des vêtements traditionnels qui sont colorés, leur interprétation de la neige, leur style personnel, ainsi que les nouvelles technologies textiles. Tout cela est organisé autour du thème : grand froid. L’objectif premier est de produire des échantillons afin de les assembler et de les monter pour créer un vêtement habitacle, un enveloppement et obtenir un volume conséquent. Séverine Deux a pour objectif de donner de l’interactivité à l’atelier en travaillant par phases successives. Ils vont créer une performance pour la fin du workshop vendredi. Ils ont présenté leur travail aux Yakoutes mercredi matin avec beaucoup de succès, les représentants des écoles sibériennes ont chaleureusement exprimé leur intérêt pour ce projet.

Mardi 16 février, l’ensemble des élèves de LISAA ont pu assister à une présentation sur la mode Yakoutes dirigée par Petrova Svetlana Nikolaevna. La culture vestimentaire Yakoute était prévue pour protéger du froid avec des températures pouvant atteindre entre -50 et -60°C.

Conférence sur les évolutions des costumes Iakoute

Les vêtements du 17ème et 18ème siècle étaient entièrement en fourrure et servaient à montrer le statut social. Les riches portaient de peaux de renard, écureuil ou hermine; et les pauvres des peaux de vache et cheval. Les Yakoutes utilisent toutes les parties des animaux jusqu’aux organes, des perles, des motifs pittoresques. Les vêtements yakoutes sont très esthétiques, en plus de la protection contre le froid.

suite de la conférence sur les évolutions des costumes Iakoute

Page 1 of 6

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén