Catégorie : J3 – Les mains dans le cambouis (Page 1 of 5)

De la récup’ pour de la nouveauté

A LISAA Bordeaux tous les groupes se sont tournés vers des matériaux de récupération pour que
leurs projets prennent vie. Aujourd’hui les étudiants n’ont pas hésité à aller voir les restaurants,
chantiers, bureaux et commerces autour de l’école pour se fournir en divers matériaux. Avec ces
matériaux différents de ceux commercialisés, les Bordelais se creusent les méninges pour travailler
avec ce qu’ils ont autour d’eux. Economiques et surtout écologiques les matériaux de récupération
sont la solution parfaite pour construire les projets. Bref, à Bordeaux on fait du neuf avec du vieux !

J3 – La boucle se termine pour Rennes !

Dernier jour du Workshop, certains ont toujours les mains dans le cambouis pendant que d’autres préparent leurs oraux et leur scénographie. Les étudiants ne tournent plus en rond, tout est mis en oeuvre pour finir leurs projets en temps et en heure. Cette année encore ils sont CHARRETTE même 30mn avant le jury !

Cette année 3 prix vont être décernés : 

« Le prix coup de coeur de l’ARMADA PRODUCTIONS » (le projet choisit sera réalisé lors du festival La Fête) C’est Green Cycle qui l’emporte avec sa sensibilisation à tout âge sur l’environnement et l’écologie.

« Le prix coup de coeur de l’AFCA » (le projet gagnant aura la possibilité d’être réalisé lors du festival national du film d’animation) Ici, le jeu post-apocalyptique « Escape Earth » gagne la partie ! 

« Les prix coup de coeur de LISAA » : Plusieurs prix circulent dans la tête des professeurs ! En effet, certains projets se démarquent comme : « La machine » qui dénonce la société de consommation, « Le Tricycle » recycler en faisant du vélo, « Application de recyclage » l’appli’ qui recycle, et pour finir « Le pétrole » qui dénonce l’industrie pétrolière.

Pour fêter cette fin de workshop, le BDE nous propose un pot lors duquel nous pourrons tous nous rassembler et discuter de ces trois jours intenses. 

À l’année prochaine ! 

 

Jour 3 – LISAA AD Paris – Les mains dans le cambouis FUN FUN FUN!

LISAA PARIS ARCHITECTURE D’INTERIEUR & DESIGN

JOUR 3: LES MAINS DANS LE CAMBOUIS !

Our third day. Things are going well @ LISAA PARIS PASCAL!

Jour 3 – LISAA AD Paris – Les mains dans le cambouis

LISAA PARIS ARCHITECTURE D’INTERIEUR & DESIGN

JOUR 3: LES MAINS DANS LE CAMBOUIS !

CONDENSER SYNTHETISER REPRESENTER

8h45 : Les premiers groupes arrivent.

Si pour certains la fatigue se fait ressentir, d’autres semblent plus décidés.

Les équipes sont rodées, les rôles distribués !

Ce troisième jour de challenge est un tournant, les étudiants doivent à présent s’être entendu sur une des pistes de leurs recherches.

Derniers instants de mutualisation et de synthèse, le brainstorming n’en est plus un.

Une énergie nouvelle se déploie d’heure en heure, un élan grandit au fur et à mesure!

Les enseignants sont répartis par spécialités dans certaines salles et veillent au bon avancement des équipes !

Tout au long de la journée, les groupes vont consulter les différents experts selon les besoins et l’avancement de leur projet.

CONCEPTION DESSINS, tout deux doivent impérativement se préciser.

Ca y est, on y voit plus clair.. et ca fait du bien !

Les manipulations foisonnent sur les tables.
Les tests se multiplient.
Les premières maquettes pointent le bout de leur nez.

13h : les estomacs sont remplis, la seconde vague d’étudiants déferle sur l’école !

Les concepts prennent en maturité.

LA TECHNIQUE !

Tous amènent leur contribution.
Les étudiants les plus chevronnés prennent les devants, les premières années apprennent et retranscrivent.

Le « co-working » sous ses plus beaux aspects…!

18h30 : les ateliers se vident, les groupes se réunissent une dernière fois.

Tous ont leurs instructions du soir.

Les carnets de suivis s’épaississent, les groupes ont en tête leurs premières idées de représentation.

Que la nuit soit calme et reposante…

DEMAIN : PLACE A L’ACTION !

JOUR 3 – ARAGO – daily mood

En ce milieu de semaine, les étudiants se sont prêtés au jeu en répondant à une interview tournant autour de leur projet de workshop, et plus généralement du sujet « circulaire ».
En attendant la vidéo, voici un retour dessiné sur leur aimable participation.

Rendez-vous demain pour les réponses en images !

JOUR 3 – ARAGO – en route mauvaise troupe

WHAT’S GOING ON AT ARAGO ON THIS 3RD DAY ?

SEE BELOW

 

Ça y est, le troisième jour de cette semaine de workshop est déjà bien entamé. Les étudiants d’Arago continuent de se succéder par groupes le matin et l’après-midi, et trouvent une façon de s’organiser afin de travailler le plus efficacement possible.

En ce mercredi, un fourmillement d’idées mais surtout de matières et d’expérimentations se déploie dans l’école. Les volumes commencent à prendre forme, les idées se concrétisent et les élèves se lancent dans la dernière ligne droite vers les jurys.

Contrairement au lundi où l’heure était à la réflexion, cette journée fut rythmée par la créativité des étudiants. En effet, c’est aujourd’hui que l’école a commencé à être investie par un grand nombre de matériaux plus ou moins farfelus et que les expérimentations ont réellement débutées. Sculpture, gravure, lino, couture, assemblage et découpage, tout le monde a mit la main à la patte pour avancer un maximum aujourd’hui, demain étant le dernier jour avant les jurys.

Pour certains, c’est le début du stress et des appréhensions, un certain stress qui peut parfois fonctionner comme un moteur et lancer la machine de la création.
Un élan d’énergie et de productivité s’est fait ressentir tout au cours de la journée, dans les salles et jusque dans les couloirs de l’école.

Malgré le stress qui commence à monter, les étudiants gardent le sourire et, étonnement, aucun clash n’a été répertorié aujourd’hui.

Vivement demain pour la dernière ligne droite –

 

J-3 : La pression monte !

Le temps s’accélère, ça commence à jouer le chronomètre et ça se voit ! Les ateliers débordent des salles et les workshopers qui étaient bien sages et bien assis à leurs tables jusqu’à  ce matin se mettent à l’aise et s’étalent un peu partout.

 

JOUR 3 – ARAGO – Interview confession

Découvrez en exclusivité les confessions des étudiants de LISAA Arago sur le workshop !

 

JOUR 3 – LISAA STRASBOURG – CIRCULEZ Y’A TOUT A VOIR

Aujourd’hui j’ai mis 30 minutes rien que pour atteindre ma salle de travail. Entre les cartons en travers de l’escalier, les bouts de verre par terre à l’étage et les écorces d’arbres dans le couloir, il va bientôt falloir que je crée un google maps spécial LISAA pour trouver l’itinéraire le plus rapide entre le rez de chaussée et le deuxième étage. 

Bizarrement, les profs, eux, se téléportent sans aucun problème d’une salle à l’autre ce qui m’amène à me demander si il n’y aurait pas un passage secret dans l’école.

Bref en attendant je ne peux plus aller dans mes toilettes fétiches tranquille (celles tout de suite à droite en rentrant) parce que certains ont eu une envie soudaine de les repeindre en noir pendant que d’autres ont décidé de condamner le seul couloir de l’étage pour faire pendre ce qui ressemble au pot-pourri de Noël de ma grand-mère Jacqueline. Je suis donc obligé de faire un détour en passant par deux salles annexes et en répétant avec la sincérité d’un gosse qui jure ne pas avoir mangé de chocolat alors qu’il en a plus autour de la bouche que dans son ventre que « je suis vraiment désolé de vous déranger » et que « oui oui vous allez gagner c’est magnifique » Vous l’aurez donc compris avec tout ça aujourd’hui je suis un peu chafouin.

ZOOM SUR LES JOURNALISTES RADIO  ( – LES GEEKS)

Oui les geeks, vous avez bien entendu, parce que même si les journalistes radios et les journalistes réseaux sociaux sont dans le même bateau, la salle 5 est porte fermée depuis le début de la semaine et les journalistes radios sont portés disparus. 

Du coup écoutant mon coeur héroïque, je suis allée voir si il ne seraient pas mort à la suite d’un raid WOW qui aurait mal tourné et qui aurait mit plus de 48h à se terminer. Après tout, fixer son écran sans boire ni manger ni aller se soulager pendant deux jours, je vous laisse imaginer l‘horreur si c’est vraiment ce qu’il s’est passé.

Bon, bonne nouvelle ils sont en vie et vu ce qu’ils ont fait en deux jours je comprend pourquoi on ne les a pas trop vu. Ces 12 touche-à-tout ont déjà fait 2 reportages comportant plusieurs interviews sur les élèves de LISAA, plusieurs directs live, des podcasts, des musiques enfin bref ils se sont vraiment transformés en mini radio. En même temps avec Lucas KARST et Luc LEROY d’ODC Live en intervenants, ils ont intérêt à carburer.

Podcasts et lives:  https://soundcloud.com/odc-live/lisaa-live-rouge-pieton-181119

https://soundcloud.com/odc-live/lisaa-live-report-j2-19119

ODC LIVE 

Je sais, je sais LISAA Strasbourg à la grande classe. On a réussi à se dégoter un super partenariat avec ODC Live. Alors la je vous vois venir « Euh ouais euh mais Marine c’est quoi ODC Live? » Déjà tu te calmes et ensuite j’y viens c’était prévu.

Lucas KARST et Luc LEROY

ODC Live c’est LA webradio électro strasbourgeoise 100% indépendante. Avec un studio fixe au Graffalgar de 8h à 21h, des émissions hebdomadaires mais aussi un tas de créneaux ouverts à n’importe quel DJ voulant se produire ne serait-ce qu’une heure (faut juste que t’envoi une démo la radio). Tout le matériel est de qualité, mis à disposition et le petit plus: on peut suivre les sets en direct et de partout comme si on y était. 

En tout cas, leur équipe vit à 100 à l’heure: lives Facebook, conférences au Shadock, festival Contre-Temps, Longevity, Pelouses sonores, soirées au Mudd, au Fat ou encore à la Kultur, ils se sont développés à une vitesse hallucinante en seulement 3 ans. Aujourd’hui ils possèdent leur propre logiciel de programmation et de streaming en direct avec un seul objectif: mettre en avant des artistes locaux, puis nationaux et internationaux. (ouais je les vantent trop bien mais bon faut aussi que j’ai mon année).  Alors on clique les poulets !

A la scie… circulaire !

Page 1 of 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén